6 juin 1944, tout un projet !

Aujourd’hui 6 juin, le monde célèbre cette journée en mémoire de celle de 1944 qui est reconnue comme l‘évènement déclencheur de la libération et de la fin de la seconde guerre mondiale.TIMG_27519396511180496945381

Je suis personnellement touché par le dévouement de ces soldats et impressionné par la puissance déployée et l’issue de ce projet majeur. Comme chaque année à la même date, je rends hommage à ces héros. Aujourd’hui, je souhaite souligner dans ces colonnes professionnelles certains points que vous mettrez peut-être en perspective avec, vos idées, vos projets, et vos succès.

Cette guerre est probablement la première qui s’est gagnée par l’innovation technologique mais surtout grâce à une logistique opérationnelle d’envergure. On sait, à l’inverse, que notre ennemi Hitler, lui, était au bord de la panne d’essence à cette période…

Pourquoi?

Une création qui a contribué à ce succès est l’utilisation de la ‘palette’

La palette de manutention a été créée aux États-Unis au début des années 1940 par le dépôt des équipements de la Marine de Brooklyn. Ce service envisagea la construction des contenants, non pas en considérant la marchandise qu’il devait transporter mais le fait qu’il aurait à remplir complètement le wagon dans lequel ces marchandises seraient chargées. Cette idée nouvelle et sa mise en pratique sont dues au capitaine Charles D. Kirk et à son adjoint le lieutenant Walter T. Sheldon. Ils prirent pour base le plancher d’un wagon qui fut divisé en carrés de 1,20 mètre de côté. Ensuite ils commandèrent des cartons de dimensions telles qu’ils couvraient exactement la palette, selon différentes combinaisons1. C’est la Seconde Guerre mondiale et le Débarquement qui ont permis son essor, ininterrompu jusqu’à maintenant.  (sources Wikipédia ).

Le conteneur, lui, a été inventé sur la côte ouest des États-Unis en 1956 et a trouvé son essor au cours de la guerre du Vietnam.

Le port d’Arromanches a, dans son ingénuosité pragmatique encore une fois, permis les flux de transfert de millions de tonnes d’approvisionnementpour toute l’Europe

Pour ma part, je retiens que c’est l’analyse préalable, combinant celle du besoin existant et connu, à celle du besoin ‘en devenir’ qui permet d’offrir, en temps, les solutions nécessaires. La connaissance du terrain, l’expérience du passé, et la vision éclairée par l’expertise apportent par cette anticipation pragmatique, le succès.

Je considère que l’écoute de ceux qui opèrent sur le terrain est probablement une des meilleures sources d’anticipation du progrès. Dans le cas des palettes ou des containers, ce ne sont pas des solutions technologiques qui ont fait la différence, mais des principes finalement simples, bâtis autour de la connaissance métier.

Nous sommes souvent prétentieux ou maladroits et depuis ces années de guerre nous avons, probablement trop souvent, répondu à des besoins par des ‘technos’, plutôt que commencé par des règles et des principes, pour aller chercher ces technos comme catalyseurs de l’applications nos choix stratégiques réfléchis.

Je vous souhaite d’abord, une bonne journée de mémoire et ensuite d’y repenser encore.

Cordialement

Philippe Goupil

 

Advertisements